Sorties

Edito Octobre 2017

Octobre marque vraiment le passage la rupture: l'été s'éloigne, les journées avec la brume, les températures fraîches et les soirées au coin du feu. L'occasion de lire et d'aller au cinéma !

mercredi 25 novembre 2015

"Hunger Games - La révolte partie 2" de Francis Lawrence

Casting: Jennifer Lawrence, Jena Malone, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Woody Harrelson, Elizabeth Banks, Julianne Moore, Philip Seymour Hoffman, Jeffrey Wright, Stanley Tucci, Donald Sutherland, Sam Claflin

Alors que Panem est ravagé par une guerre désormais totale, Katniss et le Président Snow vont s’affronter pour la dernière fois. Katniss et ses plus proches amis – Gale, Finnick, et Peeta – sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le Président Snow, qui s’est juré de détruire Katniss. Les pièges mortels, les ennemis et les choix déchirants qui attendent Katniss seront des épreuves bien pires que tout ce qu’elle a déjà pu affronter dans l’arène… 


Johanna a la boule à zéro. Katniss se fait enlever sa minerve et dévoile une nuque couverte d'hématomes, et elle a du mal à parler. Peeta se montre moins virulent physiquement mais est toujours agressif verbalement. Finnick se marie. Katniss insiste pour aller au district 2. Des moments qui feraient presque oublier l'ambiance de guerre.


Depuis le district 2, Katniss va assister à la destruction d'une zone appartenant au capitole: enterrer vivant les partisans du pouvoir en place mais laisser une voie d'évacuation possible pour cueillir les survivants, qui soit acceptent de se rendre soit seront fusiller. De là, l'action passe un cran au dessus. Le groupe, Peeta inclus, va intégrer le capitole pour accéder au palais de Snow et le tuer.


Sauf que la zone d'accès au Capitole est truffée de piège: bienvenue aux Hunger Games 76 ! Grâce à un hologramme, l'équipe va tenter d'éviter les pièges mis en place. Mais le système n'est pas infaillible. A prévoir: flingues, coulée de pétrole... Et ils sont filmés, pour la postérité.
.

Peeta va s'avérer d'une grande d'aide. Tout d'abord il se montre de moins en moins virulent face au groupe des rebelles, il reste psychologiquement instable mais y met du sien pour essayer d'aller de l'avant. Mais il sera un détecteur à danger, notamment les mutants dans le réseau sous-terrain de la ville. Mais aussi l'avox qui a vécu cinq ans dans les souterrains sans voir la lumière du jour: la partie orientation.


Apprêtez-vous à rencontrer des mutants, mais aussi tigresse. C'est aussi de la communication du côté du capitole comme des rebelles: annonces de la mort de Katniss, oraison funèbre de Katniss, l'émission de télé qui y va de son analyse dytiranbique sur Katniss et la rébellion...


Katniss va être confrontée à un choix: Alma Coin la chef du district 13 va proposer des Hunger Games en utilisant les personnes du Capitole pour que ça leur serve de leçon, tirer une flèche sur Snow ou sur Alma Coin... Katniss prendra une décision lors de la marche sur le Capitole, en arrivant sur Snow ligoté au piloris et Alma Coin.


Cet opus surfe sur différents plans. L'équipe de film composé d'ex membres du Capitole, une femme aux tatouages particulier, un hologramme... Et de l'autre c'est l'esprit des Hunger Games: le Capitole compte utiliser les images de l'assaut de la ville pour le futur, pour rappeler l'utilité de ces jeux. Rien ne semble gagné ni perdu pour quel camp que ce soit: un suspens.


Le spectateur retrouve Elfie Trinket et ses costumes extravagants et hauts en couleurs, le binôme Katniss / Peeta presque comme après le premier Hunger Games. La conclusion donne deux enfants à Katniss et Peeta, un nouveau gouvernement, les Hunger Games ne semblent pas revenir.


Ma note: 4.75/5 un dernier opus épique: les épreuves sont nettement supérieures à ce que l'on a pu voir jusque là, de très bons effets spéciaux, un combat tant sur le terrain que dans la communication. Les pertes vont au-delà de l'arène des Hunger Games: la soeur de Katniss va y laisser sa peau.


A voir: si vous avez suivi le reste de la saga, pour un point final qui est vraiment à la hauteur

A zapper: si vous n'avez pas suivi la saga, si le coup de la finale en 2 parties vous avez peur d'une arnaque


mardi 24 novembre 2015

King's Game 5, de Nobuaki Kanazawa

A Yonaki, Nobuaki découvre que quelqu'un a bien étudié l'hécatombe ayant frappé le village... Quelqu'un qui porte le même nom qu'un de ses camarades de classe ! Mais lorsque Kaori meurt, le jeune homme ne peut s'empêcher de pleurer et reçoit un gage à son tour ! De la seconde B, il ne reste plus qu'une poignée de survivants. Ria, qui possède à présent une grande partie des lettres mystérieuses retrouvées sur les portables des victimes, parviendra-t-elle à percer le mystère du Roi?





Le dénouement de la saga ! Ria, qui semblait désignée comme étant le Roi (connaissances assez précises sur les évènements), va au final perdre la vie. Et pourtant, elle va apporter une pierre supplémentaire: Yôsuke a déniché la ville initiale, Ria a craqué le système et compris le fonctionnement du jeu du Roi... Et une personne, une seule, va bénéficier de tout le système: Nobuaki.

Nobuaki Kanazawa apporte enfin l'explication de toutes les morts, et ce, malgré l'absence physique de quelqu'un: la suggestion, l'hypnose, mais pas sous la forme que nous connaissons. En effet, la mère d'une des élèves a impulsé le programme utilisé dans le Jeu du Roi... Programme... Donc téléphone... A vous de découvrir !

dimanche 22 novembre 2015

King's Game 4, de Nobuaki Kanazawa

L'ordre n°11 tombe: interdiction désormais de pleurer, sous peine de mort. Les camarades de Nobuaki craquent les uns après les autres... Des 32 élèves de la seconde B, 18 ont déjà perdu la vie à cause du jeu du Roi ! Accablé par le chagrin et à deux doigts d'abandonner, Nobuaki apprend de la bouche de Yôsuke une nouvelle stupéfiante: l'existence d'un village où a eu lieu une hécatombe semblable, il y a plusieurs années. Au petit matin, le jeune homme se rend sur place pour tenter de trouver une piste qui pourrait le mener au Roi...


Nobuaki se retrouve accusé par une camarade d'être le Roi, tandis que Ria semble pourtant être la cible idéale. Une quête pour réunir des lettres: une lettre a été retrouvée dans chaque téléphone portable de chaque victime. Yôsuke a trouvé une piste sérieuse: la ville de Yonaki, aurait subit le jeu du Roi, ou en tout cas une hécatombe fulgurante a rayé cette ville de toutes les cartes...

Nobuaki Kanazawa donne au lecteur des informations vitales, le tournant approche vraiment: une ville décimée, des camarades qui semblent désignés comme étant le Roi, même Nobuaki dans sa noble quête de sauver ses camarades va mourir.

Un opus qui sert de retour aux origines en quelque sorte: tenter de trouver la solution en allant là où il semblerait qu'un jeu du Roi ait eu lieu... Est-ce vraiment tactique, légitime? Les informations trouvées dans ce village seront-ils vraiment utiles? Suite au 5ème opus

samedi 21 novembre 2015

"Les gardiens de la galaxie" de James Gunn

Casting: Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Lee Pace, Benicio Del Toro, Karen Gillan, Glenn Close, John C. Reilly

Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …


Un humain Peter Quill qui a perdu sa mère quand il était gamin. Une femme à la peau verte qui est adoptée, et qui a vu ses parents se faire tuer sous ses yeux. Un raton laveur persuadé de ne pas être un raton laveur et qui gère au tir. Un arbre qui parle qu'avec trois mots (Je, s'appelle, Gru) mais qui se sent concerné surtout quand il s'agit d'argent. Et un bipède à la peau d'un vert douteux aux dessins rouges.


Sauf qu'un enjeu va provoquer cette alliance improbable. Une sphère d'apparence métallique, est recherché par un politicien. Cette sphère n'est pas n'importe quelle sphère: elle contient une pierre d'infinité. Et la dimension est galactique. Les têtes sont mises à prix en unités. Les personnages se déplacent en vaisseaux. Un homme à la peau bleue est capable de faire se déplacer son arme d'un sifflement: les variations de sifflement donnent une direction.


Les noms (planètes, personnages...) sont propres à ce monde tout comme le design des vaisseaux, des villes, de la prison... Une ambiance un peu Star Wars avec les lasers comme viseurs pour des armes ainsi que la dimensions qui est éloignée de la nôtre. Des tempéraments humains pour des personnages qui sortent pour la plupart de dimensions particulières.


Le tout est un ensemble assez spécial. Les personnages n'avaient pas grand chose à faire ensemble et pourtant ils se complètent bien, s'envoient des piques (et provoquent des sourires francs). Ça sent quand même Star Wars dans les batailles et les décors, avec une signature Marvel.


Ma note: 3.5/5 un peu le bordel pour suivre quand même au niveau des noms, qui est qui par rapport à qui, les rôles des uns et des autres... Les personnages représentent une diversité, des envies, des règlements de compte: des messages assez universels, mêmes sortis de Terra (le nom de la planète d'où vient Peter Quill).


A voir: pour une bataille mêlant des personnages hauts en couleurs

A zapper: si le concept des personnages déjà ça vous scotche


vendredi 20 novembre 2015

King's Game 3, de Nobuaki Kanazawa

Le jeu du Roi se poursuit avec un nouveau défi meurtrier. Cette fois, c'est Akira qui en fait les frais, tandis que Yosuke remonte la jusqu'à un certain Kamihate, célèbre hacker surnommé "le dieu du jeu", qui serait l'expéditeur d'un des messages. C'est alors que Nami, qui vient de recevoir la consigne étrange de se donner un ordre à elle-même, décide de s'en servir pour démasquer le Roi: convaincue qu'il se trouve dans la classe, elle s'ordonne de le toucher ! Hélas, l'opération est un échec et l'échéance approche inéluctablement... La jeune fille va-t-elle aussi y laisser la vie?


Une élève serait derrière le jeu du Roi: elle va en faire la révélation à un camarade de classe. Faut-il la croire? Les décès s'enchaînent à un rythme normal par rapport au reste de la saga, mais un évènement va tout chambouler: en l'espace de quelques heures, plusieurs élèves vont mourir, soit disant pour ne pas avoir exécuter un ordre du Roi... Certains ont en fait résilié leur ligne, mais d'autres clament n'avoir rien à voir avec la non exécution d'un ordre. Les pleurs pour un camarade semblent énerver le Roi...

Nobuaki Kanazawa relance le jeu ici avec une probable révélation et des évènements assez inexplicables: comment une élève peut-elle devenir aveugle pile à minuit alors qu'elle se trouve à la plage avec un camarade, comment un élève va-t-il s'étouffer alors qu'il a la tête à l'air libre et qu'il ne mange pas...? Un suspens de plus en plus haletant, entre qui est le Roi et comment les morts peuvent être provoquées.

jeudi 19 novembre 2015

"Cars" de John Lasseter

Flash McQueen, une splendide voiture de course toute neuve promise au succès, découvre que dans la vie, ce n'est pas de franchir la ligne d'arrivée qui compte, mais le parcours que l'on a suivi. Parti pour participer à la prestigieuse Piston Cup, il atterrit suite à une déviation dans la petite ville tranquille de Radiator Springs, sur la Route 66.
McQueen va apprendre à connaître Sally (une élégante Porsche 2002), Doc Hudson (une Hudson Hornet 1951 au passé mystérieux), et Mater (une dépanneuse rouillée mais à qui on peut faire confiance). Ils vont l'aider à découvrir qu'il y a des choses plus importantes que les trophées, la gloire et les sponsors... 


Tout va bien dans le monde de l'automobile. Le monde au sens littéral du terme puisque les habitants de la terre sont des voitures; camions et assimilés: qui parlent, dorment... Et font des courses, avec tous les codes: passer la ligne d'arrivée, faire des arrêts au stand technique, dans les gradins ce sont les fans et les objets souvenirs, après la course les photographes et les interviews... Sauf qu'une course va se finir à égalité pour 3 voitures.


Lors du transfert vers le lieu où la finale doit départager le trio, Flash McQueen va tomber du camion... Et se retrouver dans une ville au milieu de nul part: Radiator Springs. Un hôtel, une station service, un garage, une boutique de souvenirs... Sauf que la ville tombe en désolation totale depuis que l'autoroute, qui passe à une dizaine de kilomètres, a fait dévier tout le trafic: plus personne n'a le temps pour rallonger son trajet de dix minutes en passant par Radiator Springs.


Après avoir fini à la fourrière, Flash McQueen se retrouve à devoir retaper la route principale à l'aide d'une machine vieille comme pas possible. Et ses espoirs de participer à la course ultime semblent s'éloigner... De belles amitiés et la découverte du passé du policier va changer la donne et donner de nouvelles perspectives à Flash McQueen.


Ma note: 5/5 Un très bon Pixar, qui donne envie d'aimer les voitures. Une sorte de Transformers, en plus émouvant. Les voitures rouillées n'ont rien à envier aux voitures neuves, les autoroutes font certes gagner du temps de trajet mais font rater des lieux qui valent le coup d'oeil.


A voir: pour un monde de voitures avec sensibilité incluse

A zapper: si vous considérez qu'il ne s'agit quand même ni plus ni moins que de Transformers version film d'animation


"Jason Bourne: la vengeance dans la peau (the Bourne ultimatum)" de Paul Greengrass

Casting: Matt Damon, Julia Stiles, David Strathaim, Scott Glenn, Paddy Considine, Edgar Ramirez, Albert Finney, Joan Allen

Jason Bourne a longtemps été un homme sans patrie, sans passé ni mémoire. Un conditionnement physique et mental d'une extrême brutalité en avait fait une machine à tuer - l'exécuteur le plus implacable de l'histoire de la CIA. L'expérience tourna court et l'Agence décida de le sacrifier.
Laissé pour mort, Jason se réfugie en Italie et entreprend une lente et périlleuse remontée dans le temps à la recherche de son identité. Après l'assassinat de sa compagne, Marie, il retrouve l'instigateur du programme Treadstone qui a fait de lui un assassin et l'a condamné à l'errance. S'estimant vengé par la mort de ce dernier, il n'aspire plus qu'à disparaître et vivre en paix. Tout semble rentré dans l'ordre : Treadstone ne serait plus qu'une page noire – une de plus - dans l'histoire de l'Agence...
Mais le Département de la Défense lance en grand secret un second programme encore plus sophistiqué : Blackbriar, visant à fabriquer une nouvelle génération de tueurs supérieurement entraînés. Jason est, pour le directeur des opérations spéciales, une menace et une tache à effacer au plus vite. Ordre est donné de le supprimer. La traque recommence, de Moscou à Paris, de Madrid à Londres et Tanger...


Voilà Bourne confronté à un autre programme de l'agence, et va découvrir ni plus ni moins qu'il avait postulé de son plein gré. Il était également le premier cobaye de ce programme Blackbriar. Des alliances, taupes dans l'agence, vont se confirmer et s'avérer être des alliés assez importants pour Bourne: ce dernier n'est plus seul, il n'est plus l'unique à se mouiller contre le système.


En attendant la chute du système et les révélations au grand public, le spectateur retrouve Bourne ici et là sur la planète. Une course poursuite à Tanger par exemple (sur les toits, ce qui rappelle le début de "James Bond: Skyfall" sur le Grand Marché) entre moto, voiture et à pied.

Bourne ira même jusqu'à entrer dans le bâtiment de l'agence, dans le bureau de celui même qui a jurée sa perte. Il va aussi se confronter à l'homme qui lui a fait passer son entretien d'embauche. La boucle est bouclée: Bourne connait enfin son passé, et par la même occasion l'Agence fait face à la plus grande mauvaise presse depuis des années.


Un troisième volet qui, tout au long du film, sent le dénouement ultime et pourtant sans avoir de grosses certitudes jusqu'à presque la fin. Matt Damon, qui a toujours sa frimousse, confirme qu'il a toujours les épaules pour un film de cette envergure. "La vengeance dans la peau" démontre qu'il est temps de prendre des positions, de confirmer ses convictions.


Ma note: 5/5 ce troisième volet garde le rythme de la franchise Bourne, ce qui n'est pas toujours le cas pour les suites. Le rythme se maintient quant aux cascades, confrontations physiques et intrigues. La signature musicale se maintient et reste propre au monde de Jason Bourne. Qu'adviendra-t-il de Bourne, maintenant que le scandale a éclaté et que Bourne connait son origine?


A voir: pour continuer la saga Jason Bourne, pour avoir enfin le pourquoi du comment sur les origines de Bourne

A zapper: si vous n'avez pas vu les autres volets


"Jason Bourne: la mort dans la peau (the Bourne supremacy)" de Paul Greengrass

Casting: Jason Bourne, Franka Potente, Brian Cox, Julia Stiles, Karl Urban, Gabriel Mann, Joan Allen, Marton Csokas

Depuis deux ans, l'ex-agent / tueur à gages de la CIA Jason Bourne et sa compagne Marie ont réussi à tromper leurs poursuivants au prix d'une vigilance sans faille. Ce paisible village de Goa aurait dû être leur dernier refuge. Vain espoir. Deux ans plus tôt, Jason avait juré de se venger de quiconque le relancerait. Il tiendra parole... 


Deux ans de vie, à peu près calme, auprès de Marie. Quelques cauchemars récurrents, les vendeurs sur le trottoir, la mer. Bourne s'est-il vraiment rangé? A-t-il vraiment arrêté sa quête d'identité, surtout après les révélations qu'il a rencontré? Pas vraiment au vu de son journal, soit disant intime des rêves. Lors d'une banale virée au marché, Bourne va être rattrapé par des tireurs d'élite de l'agence...


Le voilà à nouveau confronté à des courses-poursuites: d'un côté l'agence qui veut l'éliminer, de l'autre son envie de boucler la boucle. Allemagne, États-Unis... Bourne va glaner des informations, se rapprocher du siège de l'agence (avec vue imprenable sur les bureaux), retrouver une ancienne coéquipière... Finalement, la quête ne sera pas veine: il obtiendra, de la bouche de Pam Landy au téléphone, son véritable nom et sa date de naissance.


Ma note: 5/5 le très haut niveau continue. Des révélations tombent, le puzzle se met en place concernant Bourne et le programme auquel il a participé, des membres de l'agence semblent être ralliés à la cause Bourne. Le spectateur est plongé dans les deux axes de progression: l'agence qui veut mettre Bourne au banc, et Bourne qui a la ferme intention de trouver les informations qu'il veut.


A voir: si vous avez accroché au premier volet, si vous êtes convaincu que bouille de bébé peut parfaitement aller avec un agent

A zapper: si le premier volet vous est passé au dessus de la tête, si vous n'avez pas vu le premier volet

King's Game 2 de Nobuaki Kanazawa

Alors que le jeu du roi a déjà fait trois victimes, un nouvel ordre tombe: la seconde B doit organiser un concours de popularité qui opposera Kana à Naoya. Convaincu que le perdant sera éliminé, Nobuaki n'hésite pas à recourir à un stratagème peu glorieux pour que son ami obtienne le plus de votes, décision qui a de terribles conséquences. Mais voilà que le soir même,  Naoya reçoit une nouvelle consigne; il doit avoir un rapport sexuel avant minuit sous peine de finir immolé par le feu, ce qui lui laisse à peine dix minutes ! Le compte à rebours commence...


Ce second opus démarre par le challenge du rapport intime à gérer sous dix minutes... Sauf que Naoya se trouve avec un couple de camarades: il doit donc coucher avec la nana de son pote... Ceci réglé, voilà un nouveau challenge du Roi: chaque élève masculin doit piocher un, deux ou trois numéros entre 1 et 100. Celui qui pioche le dernier numéro mourra d'un arrêt cardiaque... Qui va bien sûr se produire. La police va commencer à s'inquiéter du nombre de morts dans cette classe... Nouveau message du Roi: une élève doit se donner un ordre, en faisant croire qu'il s'agit d'un ordre du Roi, et l'exécuter. Elle va alors se donner pour mission de toucher le roi. Persuadée, comme certains camarades, que le Roi se trouve dans la classe...

Nobuaki Kanazawa monte encore d'un cran la pression de King's Game. La police semble vouloir s'inquiéter à cette classe, les élèves en arrivent vraiment à se suspecter les uns les autres (les personnes qui se lient le moins avec les autres etc.). Le nombre d'élève fond inéluctablement, sans que personne n'ait le moindre indice tangible, à part un texto reçu par un élève avant sa mort.

"Jason Bourne: la mémoire dans la peau (The Bourne identity)" de Doug Liman

Casting: Matt Damon, Franka Potente, Chris Cooper, Clive Owen, Brian Cox, Julia Stiles,

Sur la côte adriatique, un petit bateau de pêche repère le corps inanimé d'un homme ballotté par les flots. Des marins s'empressent de le repêcher. Portant des traces de balles dans le dos, cet homme à l'identité inconnue a miraculeusement survécu, mais il ne se souvient plus de rien. Même pas de son nom. Et encore moins des raisons pour lesquelles on a tenté de le tuer.
Toutefois, un indice subsiste : de sa hanche est extraite une petite capsule holographique indiquant un numéro de compte à Zurich. L'inconnu se rend alors dans une banque suisse afin de faire la lumière sur son identité. Une fois sur place, il découvre dans un coffre-fort une mallette contenant plusieurs milliers de dollars, un pistolet, un passeport au nom de Jason Bourne et six autres documents d'identité de diverses nationalités. Ce dernier s'aperçoit bientôt qu'il est suivi à la trace par une mystérieuse organisation...


 Une nuit passablement agitée en mer, le corps de Bourne / Damon est repêché par un chalutier et soigné à bord. Il va participer un peu à la vie de pêcheur, mais se concentre surtout sur les quelques maigres indices qu'il possède: une capsule enfoncée sous sa peau. Cette capsule va lui donner un point de départ: une banque, en Allemagne.


Il va apprendre être Jason Bourne, et plein d'autres identités, ainsi que de l'argent dans différentes devises, et semble maîtriser les armes à feu. Autant dire qu'il n'en sais pas plus sur sa véritable identité, à traquer désormais. Dans sa recherche, Bourne va embarquer une nana qui elle aussi a des problèmes. Une rencontre à l’ambassade des États-Unis, suite à une malencontreuse ouverture de feu sur des agents et une prise de tête à un guichet. Ils vont se retrouver à Paris. Et là, c'est le début de la cavalcade pure et dure: son retrait à la banque et les vidéos de surveillance de l'Ambassade ont donné l'alerte au sein d'une structure américaine...


Les traqueurs vont chercher des liens là où il n'y a rien, Bourne court après son identité et le pourquoi de ses identités jusqu'à remonter à un programme d'une agence gouvernementale américaine, la nana se cherche tout court. Course-poursuites haletantes, cascades de haute voltige, intrigues au sein se l'agence et rapports d'armes à feu: un opus qui met la barre très haute, sans pour autant tout livrer sur Bourne.


Ma note: 5/5 Matt Damon peut parfaitement rivaliser avec James Bond, et haut la main. Il montre que l'on peut avoir une bouille de bébé et être largement à la hauteur d'un film d'action d'une telle ampleur. Les moyens ont été mis en place pour la réussite de ce volet, en plus du casting: une histoire complexe à la dimension compréhensible et captivante, aux actions à couper le souffle (ou en tout cas pas loin), un Bourne peut être un peu trop humain mais qui permet une identification et un réalisme incontestables, une musique particulière qui donne une signature Bourne.


A voir: pour un film digne d'un James Bond sans James Bond, si vous êtes inconditionnels de Matt Damon, si vous voulez voir un agent en quête de soi qui ne cumule pas les conquêtes d'une nuit

A zapper: si vous partez du principe que rien ne vaut un James Bond, si vous estimez que la bouille de Matt Damon ne colle pas du tout avec un film de très haute action mais le décrédibilise plus qu'autre chose


Baroque Knights 5, de Maki Fujita

Alors que les victimes s'enchaînent chez les élèves normaux, Kazusa se blesse également en cherchant à protéger Miyako. Celle-ci ayant ressenti une sorte de puissance, elle décide de poursuivre les recherches avec le conseil exécutif, mais...


Les personnes derrière les attaques se révèlent. Tout comme un voile semble se lever concernant le fantôme de la tour. C'est aussi un personnage demandant à une autre d'être "grande soeur". Des sanctions tombent. Les étudiants normaux sont un peu moins en danger mais une menace semble continuer de courir. Des dialogues de forum sont retranscrits.

Maki Fujita apporte de nouvelles pistes, en révèle de nouvelles. Une nouvelle dynamique dans la continuité de la saga, tout en respectant l'esprit de Baroque Knights: le design, les personnalités... Les personnages interagissent comme le lecteur peut s'y attendre. Des doutes et des quasi certitudes se confrontent.

mercredi 18 novembre 2015

Baroque Knights 4, de Maki Fujita

L'école de Miyako réunit des jeunes en possession de pouvoir extraordinaires, dont le président du conseil des élèves, Katsuragi Rio. Quels sentiments et démons se cachent donc en lui...


Miyako semble recouvrer certains souvenirs d'enfances. Le mystère de la tour, avec le soit-disant fantôme, a un dénouement. Il y a des phénomènes bizarres parmi l'internat classique: des élèves se blessent. C'est aussi des moments de légèretés: des gâteaux, boire du thé...

Maki Fujita apporte ici un nouveau souffle dans la saga Baroque Knights: une plongée un peu plus obscure, un peu plus sombre dans l'internat spécial. Miyako prend un peu plus sa place, s'affirme un peu plus, en apprend un peu plus sur elle mais son pouvoir reste encore vague.

mardi 17 novembre 2015

Baroque Knights 3 de Maki Fujita

L'école de Miyako réunit des jeunes en possession de pouvoirs extraordinaires, gérés par un conseil des élèves. Repérée par le directeur autant que par ce bureau interne, elle est alors placée sous la surveillance de ce dernier...


Intégration de nouveaux élèves dans le conseil des élèves. Une lueur, dans la nuit, dans la tour Nord à proximité de l'établissement. L'élève en autorisation de sortie va bien revenir dans l'école, malgré des doutes de certains confrères. Une inquiétude face à un parent pourrait s'être avéré non fondé, mais qui sait...

Maki Fujita fait en sorte que les élèves puissent faire leurs preuves, mais laisse dans le vague certaines capacités. En parallèle, des élèves se montrent plus virulent qu'il n'y paraissait au point d'envisager des mesures un peu plus radicales que celles prises jusqu'à présent.

Cet opus reste dans le vase clos de l'école: les relations entre les élèves, l'envie d'en savoir plus sur une nouvelle recrue (son pouvoir n'est toujours pas révélé), la curiosité quant à cet internat spécial, la surprise d'avoir été choisi pour rejoindre le conseil des élèves... Comme tout nouvel élève en court d'année (Miyako n'a pas rejoint la structure en maternelle ou primaire mais bien plus tard ndlr), les informations arrivent petit à petit.

lundi 16 novembre 2015

"Las Vegas 21" de Robert Luketic

Casting: Jim Sturgess, Kate Bosworth, Laurence Fishbourne, Kevin Spacey, Aaron Yoo, Liza Lapira, Jacob Pitts, Josh Gad

Ben Campbell, étudiant doué au prestigieux M.I.T., est contraint de partager son temps entre ses études et petits boulots afin de pouvoir payer ses frais de scolarité. Lorsqu'un groupe d'élèves aussi doués que lui le repère, ils lui proposent de participer à un jeu bien plus lucratif...
Tous les week-ends, cette petite bande de mathématiciens hors pair se rend à Las Vegas pour jouer au blackjack sous de fausses identités, avec des règles qui ne doivent plus rien au hasard. Guidés par le professeur et génie des statistiques Micky Rosa, ils ont compris comment prévoir les cartes et communiquer entre eux pour rafler de très grosses mises.
Séduit par l'argent facile, la vie de rêve et Jill, sa très belle équipière, Ben multiplie les défis. Les risques augmentent pourtant rapidement avec les mises, et les cartes ne restent pas longtemps son seul adversaire : il doit désormais se méfier de Cole Williams, le plus terrifiant des hommes de main des casinos. 


 Un monde à part: des nerds, des geeks. Un trio qui veut créer une voiture qui se conduit toute seule, un des trois qui veut intégrer un programme de bourse mais qui est plutôt mal engagé tant au niveau entretien que financier... Et là, la chance de sa vie: intégrer un groupe, et rapporter un maximum d'argent.


Le groupe va être chapeauté par un des professeurs de l'université. L'intégration du nouveau membre va plutôt bien se passer, un gars va craquer et se faire virer, c'est aussi Las Vegas. Chambres à la taille et à la déco surdimensionnées, les déguisements et les codes pour se fondre dans la masse et ne pas se faire prendre aux tables, la ville en elle-même.


Sauf qu'un agent de la sécurité à un vieux compte à régler avec un joueur qui est venu et a disparu il y a des années... Qui est ni plus ni moins que le professeur qui gère le groupe d'étudiants. La nouvelle recrue va s'avérer être la chance pour l'agent pour pouvoir coincer le malfrat.


Ma note: 4.75/5 une approche du jeu très captivante, flanquée d'un règlement de compte. Une très bonne musique, une trame qui se tient la route: le spectateur voit l'éloignement progressif des personnages d'avec la réalité tout en voulant faire bien par rapport à la tâche assignée et tenter de garder un cap, la plongée pas à pas dans la démesure de Vegas...


A voir: pour voir une leçon de jeu par des ados prépubères geeks

A zapper: si le monde du jeu ne vous botte pas plus que ça, si une leçon de comptage de cartes ça vous donne déjà la migraine