Sorties

Edito Juillet 2017

Début Juillet n'était pas au top côté météo. Mais les rendez-vous littéraires et cinématographiques seront-ils là? Nous avons toujours "Transformers 5" et "Le grand méchant renard" à l'affiche. Paula Hawkins reste présente dans les rayons avec "Au fond de l'eau", nous retrouvons aussi en rayon "Qui a tué Lady Di?" de Jean-Michel Caradec'h. A la vente, nous retrouvons LaLaLand, Split et Underworld Blood Wars. Attendu à la vente, la cinquième saison de Meurtres au Paradis.

mercredi 21 juin 2017

"Misericorde" d'Adler Olsen

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encre. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case...


Les noms nordiques jalonnent ce roman d'Adler Olsen. Lorsque l'on est dans la politique, forcément, beaucoup de gens vous détestent. Mais pour la disparition de Merete, les suspects manquent à l'appel. Même son cadavre n'est pas là. Les témoignages ne mènent à rien. La création du Département V tombe plutôt bien car c'est ce cas qui est rouvert. Et la vérité va être mise à jour: un drame, il y a des années de cela, où des personnes avaient perdue la vie, sont au coeur d'une vengeance de grande ampleur.

Adler Olsen apporte ici une histoire où les blessures ne se referment jamais, mais avec 2 alternatives: soit l'on essaye de se reconstruire avec les fantômes, soit la vengeance anime l'individus. Une compensation financière ne peut ramener des proches à la vie, ou aider à supporter un handicap survenu à la suite d'un accident: comment vivre avec ce rappel quotidien, de ce jour où tout à basculer?

Les enquêteurs pataugent, tout comme le lecteur: tout le monde essaye d'y voir clair mais au final personne n'y voit grand chose. L'étude du dossier est finalement reprise entièrement à zéro, et c'est à partir de là que des défaillances sont pointées du doigts et réexaminées: une attitude qui ne plaira pas à tous, mais qui au final va porter ses fruits.

Adler Olsen souligne ici les conséquence d'un accident de désaturation, typique de la plongée, transposé au milieu terrestre: le problème des endroits sous pression, comment assurer un retour à la normale pour l'organisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire